Un agenda ambitieux pour promouvoir les relations commerciales australo-marocaines

Un agenda ambitieux pour promouvoir les relations commerciales australo-marocaines

L’Australie a élaboré un agenda ambitieux pour promouvoir les relations commerciales avec le Maroc, a souligné dimanche soir, à Marrakech, le ministre australien du Commerce, de l’investissement et du tourisme, Steven Ciobo.

Intervenant à la cérémonie du lancement officiel du Conseil d’affaires Maroc-Australie (Australia Morocco Business Council: AMBC), M. Ciobo a relevé que l’AMBC a permis d’identifier les secteurs clés devant booster la coopération économique entre les deux pays.

“Il s’agit notamment des secteurs du tourisme, les mines, les énergies renouvelables et l’agrobusiness”, a-t-il précisé, mettant l’accent sur l’importance de la création de l’AMBC dans la promotion des relations bilatérales.

Ciobo a mis en relief la position géostratégique du Maroc qui lui permet de jouer le rôle de pont entre l’Europe et l’Afrique, assurant que l’Australie apportera au Maroc un soutien technique et technologique notamment dans le domaine des énergies renouvelables.

“Quelque 11.000 touristes australiens visitent chaque année le Maroc”, a-t-il fait savoir, relevant que ce secteur ouvre d’immenses opportunités de coopération entre les deux pays.

Le président de l’AMBC, Omar Jouahri, a pour sa part, souligné que ce Conseil marque le début d’une nouvelle ère de la relation, non seulement entre l’Australie et le Maroc, mais aussi entre l’Australie, le Maroc et leurs zones de développement.

“Les relations économiques entre les deux pays ne répondent pas aux ambitions des deux pays. Le commerce entre le Maroc et l’Australie est faible mais croissant”, a-t-il noté.

“Il existe plusieurs liens commerciaux réussis qui ne sont pas totalement pris en compte dans la balance commerciale”, a-t-il ajouté.

Et de noter que l’AMBC a identifié les secteurs commerciaux que les opérateurs australiens et marocains pourraient apprécier en commun: agroalimentaire et alimentaire, infrastructure, mines, pétrole, gaz, énergies renouvelables, développement durable, santé, éducation, tourisme, défense et sécurité. “L’AMBC devrait encourager les grandes et les petites entreprises à travailler ensemble pour rendre non seulement nos deux pays plus prospères, mais aussi apporter la prospérité à l’Afrique et à d’autres pays en développement”, a-t-il indiqué.  “Le Maroc a un paysage économique dynamique, caractérisé par sa proximité avec l’Europe et une géographie diversifiée. Le Royaume s’est positionné comme un centre stable et économique pour l’Afrique du Nord-Ouest”, a-t-il précisé.

L’ambassadeur résident d’Australie au Maroc, Mme Bérénice Owen-Jones, a noté que le lancement officiel de l’AMBC intervient trois mois seulement après l’ouverture de l’Ambassade d’Australie au Maroc. “Ce Conseil jouera le rôle de facilitateur du commerce et des investissements entre les deux pays”, a-t-elle indiqué.  L’AMBC a pour objectif principal de promouvoir les relations économiques, commerciales, financières, technologiques, professionnelles et culturelles et les liens d’amitiés entre les communautés d’affaires dans les deux pays, mais aussi dans leurs zones de développement respectives.

Il est la première plateforme de rencontres, d’interaction et d’échange d’idées, d’expériences et d’informations sur les opportunités d’affaires, les réglementations, les véhicules d’investissements et les dynamiques de marché entre l’Australie, le Maroc et leurs zones de développement (en Afrique pour le Maroc, et plus particulièrement l’Afrique de l’ouest, et en Océanie et en Asie du Sud pour l’Australie).

  (Atlasinfo avec MAP)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *